fbpx

Vous avez terminé votre année de PACES. Les résultats ne vous conviennent pas ou la santé humaine ne vous intéresse plus ? Et si vous envisagiez une formation en ostéopathie animale ?

La filière PACES, ou Première Année Commune aux Études de Santé, est une année très difficile pour un grand nombre d’étudiants. Nous ne comptons plus les étudiants qui se démotivent ou qui souhaitent arrêter totalement les études de médecine.

Pourtant, l’échec au concours de PACES ne doit pas marquer un coup d’arrêt pour les étudiants. Les places en seconde année sont très difficiles d’accès. Le modèle d’apprentissage n’est pas adapté à tous les profils.

Ainsi, ne pas réussir le concours n’est pas un marqueur de la valeur de l’élève. Au contraire, il peut permettre le déclic et entamer une réorientation qui ne sera que bénéfique.

Que faire en cas d’échec au concours PACES ?

D’autres filières permettent heureusement aux étudiants ayant échoué aux concours PACES de poursuivre une formation dans les métiers de la santé. La plupart concernent la santé humaine (paramédical, écoles d’ingénieurs, ostéopathie). Toutefois, pourquoi ne pas envisager un futur dans la santé animale et plus précisément dans l’ostéopathie animale ?

 

1. L’ostéopathie animale, un métier du présent et de l’avenir

Avec plus de 20 millions de chats, chiens et chevaux, la France est le pays d’Europe qui compte le plus d’animaux de compagnie. La question du bien-être animal est centrale et l’ostéopathe animalier a toute sa place pour apporter son expertise et son savoir-faire.

Ces dernières années, l’évolution des médecines alternatives dans la chaîne de santé a permis de mettre en évidence les bienfaits thérapeutiques de l’ostéopathie sur l’humain et sa complémentarité avec la médecine classique. Aujourd’hui et parallèlement à ce développement, l’ostéopathie animale a trouvé sa place dans le soin et le traitement des pathologies des animaux.

Les élèves de l’ISEMA en cours externe au centre équestre

2. Qui peut devenir ostéopathe animalier ?

Si le métier d’ostéopathe animalier existe depuis les années 1980, il n’est réellement encadré que depuis 2017.

Depuis 2017, l’ostéopathie animale peut être exercée par des ostéopathes non vétérinaires dès lors :

  • « qu’ils justifient de compétences définies par décret »,
  • « qu’ils sont inscrits sur une liste tenue par l’ordre régional des vétérinaires »,
  • « qu’ils respectent des règles de déontologie définies par décret en Conseil d’État ».

3. Comment devenir ostéopathe animalier ?

Un ostéopathe animalier est inscrit sur la liste tenue par l’ordre des vétérinaires s’il respecte les 3 conditions suivantes :

1. Être titulaire du baccalauréat ou équivalent depuis au moins 5 ans.

2. Justifier avoir suivi après le baccalauréat ou équivalent, une ou plusieurs formations d’études supérieures pour une durée cumulées de 5 ans.

3. Avoir réussi l’Examen National d’Aptitude, organisé par l’Ordre des Vétérinaires.

L’infographie ci-dessous vous résume la démarche pour devenir ostéopathe animalier :

Comment-devenir-ostéopathe-animalier-isema

4. Comment l’ostéopathe animalier soigne-t-il ses “patients” ?

Comme l’ostéopathie humaine, l’ostéopathie animale privilégie une approche systémique du soin. Le praticien effectue des manipulations et des mobilisations musculo-squelettiques et myo-fasciales dans le but de prévenir ou de traiter des troubles fonctionnels du corps. »

Les connaissances en biologie animale et en sciences vétérinaires sont donc fondamentales pour l’ostéopathe animalier.

⇒ La PACES et l’ostéopathie animale

En PACES, vous étudiez la biologie cellulaire, l’embriologie, l’anatomie ou encore la physiologie. Évidemment, tout concerne l’être humain. Mais toutes ces connaissances seront un atout important pour aborder les mêmes matières adaptées à l’animal.

Fondée sur le principe d’auto-guérison du corps, l’ostéopathie animale aborde par des manipulations manuelles spécifiques les os, les tissus, les muscles, les articulations et les viscères afin de traiter une pathologie dans son ensemble, le tout dans le respect évident de l’animal.

L’ostéopathie animale permet donc de soulager l’animal de ses troubles fonctionnels. Son organisme récupère alors son potentiel de fonctionnement idéal pour lutter contre tout type d’agressions extérieures.

Isema-cours-ostéopathie-cheval-extension-membre-postérieur

Nos étudiants apprennent à soigner les chevaux dès la première année

5. La formation en ostéopathie animale

Le parcours de formation en ostéopathie animale que propose l’ISEMA est divisé en 3 pôles d’apprentissage principaux :

  • les Cours Magistraux,
  • les Travaux Dirigés,
  • la Pratique Clinique.

Nous proposons une formation progressive afin de préparer le thérapeute à toutes les situations. Ainsi, les savoirs fondamentaux et connaissances théoriques de Médecine Vétérinaire représentent une part majeure des premières années d’études. Graduellement, les Cours Magistraux laissent place aux Travaux Dirigés, stages et Pratique Clinique.

Répartition des cours à l’ISEMA tout au long des 5 ans

Un thérapeute compétent doit maîtriser sa pratique sur tous les types d’animaux : bovin, canin, équin, félin, ovin… À ce titre, nous avons placé l’enseignement des sciences fondamentales et de la médecine vétérinaire sous la coordination de vétérinaires et ostéopathes reconnus. Aussi, nous profitons de l’expérience et des moyens humains de l’Institut d’Ostéopathie de Bordeaux pour concevoir, organiser et enseigner les applications ostéopathiques.

ISEMA-ecole-osteopathie-animale-cours-theorique

Cours théorique à l’école

Tous les membres du corps professoral sont des professionnels de santé reconnus et en activité : vétérinaires, ostéopathes D.O. ou ostéopathes animaliers de plus de 5 années d’expérience, comportementalistes, etc.

L’ISEMA Bordeaux s’appuie également sur de nombreux partenariats avec des refuges, centres équestres et exploitations agricoles de Nouvelle-Aquitaine. C’est lors de ces immersions de terrain ou stages que les élèves effectueront la majeure partie de leur pratique ostéopathique, pour un apprentissage optimal.

6. Pourquoi les élèves de PACES ont tout pour réussir en ostéopathie animale

S’il est vrai qu’à l’ISEMA vous découvrirez de nombreuses nouvelles matières liées notamment à l’ostéopathie, votre cursus en PACES vous aidera beaucoup.

D’abord, vous aurez acquis une très bonne organisation ainsi qu’une réelle habitude de travail pour réussir dans cette formation exigeante qu’est l’ostéopathie animale.

Travailler régulièrement, seul ou à plusieurs, est un des critères de réussite en ostéopathie animale

Souvent, les étudiants de PACES se plaignent du manque d’éléments concrets. À l’ISEMA, nous avons fait le choix d’une formation très professionnalisante :

  • Dès la première année, les élèves étudient l’ostéopathie sur de vrais animaux que nous recevons dans nos locaux (petits animaux uniquement) dans le cadre des travaux dirigés,
  • Chaque année, nos élèves réalisent une journée de stage dans une organisation externe à l’ISEMA pour se familiariser au milieu,
  • À partir du milieu de la troisième année, nos élèves accueillent de “vrais patients” en conditions réelles dans le cadre de notre clinique pédagogique.

Enfin, à l’ISEMA, vous bénéficiez de conditions de travail bien plus sereines qu’en PACES :

  • Il n’y a aucune concurrence entre les élèves. Si vous avez tous le niveau pour poursuivre en année supérieure, vous passez. De même, si vous avez tous le niveau pour réussir l’Examen d’Aptitude National, vous devenez ostéopathe animalier.
  • Vous bénéficiez d’un fort suivi : l’ISEMA est une petite école. Nos professeurs comme l’administration connaissent bien chacun de nos élèves, leur parcours, leurs points forts et faibles. Nous sommes donc en mesure de les accompagner efficacement vers la réussite de l’Examen National d’Aptitude.
  • Vous intégrez une famille : à l’ISEMA, nous avons fait le choix de petites promotions. De ce fait, vous être très suivi par nos professeurs et notre administration. Entre les élèves, l’ambiance est excellente à l’intérieur comme à l’extérieur de l’école. Enfin, les élèves en année supérieur accompagnent les premières années sous la forme de tutorat.

Moments de vie à l’ISEMA

7. Comment postuler à l’ISEMA ?

Pour être admis à suivre la formation, le candidat doit être au minimum titulaire du baccalauréat ou d’un titre admis en équivalence.

Le recrutement s’effectue en 2 temps :

  1. Les candidats doivent compléter un dossier de candidature et l’envoyer accompagné des pièces justificatives.
  2. Si son dossier est retenu, le candidat est alors convoqué à un entretien avec la direction de l’école.

Les dossiers de candidature sont reçus et traités tout au long de l’année et même pendant l’été. Ainsi, les candidats sans formation en fin d’année scolaire peuvent encore candidater à l’ISEMA pour la rentrée de septembre 2020 !

Alors, si vous hésitez encore sur votre orientation après la PACES, n’hésitez plus et candidatez à l’ISEMA Bordeaux pour devenir un ostéopathe animalier reconnu par l’Ordre National des Vétérinaires !

Share This